Équipe et collaborations

Claude PAQUIN
En matière de conseil et d’aide à la décision, a initié et conduit au sein de l’ANFIAC (Association Nationale pour la Formation et l’Information Artistique et culturelle, organisme sous tutelle du Ministère de la Culture), dès 1987, les premières études d’ingénierie culturelle, de conseil et d’accompagnement des politiques culturelles territoriales. Il en a dirigé le département conseil, études et formations jusqu’en 1990.
C’est dans le cadre de TERTIUS qu’il a ensuite développé cette activité, tout d’abord en Île-de-France (étude-état des lieux de la coopération culturelle en Île-de-France, étude-évaluation des conventions de développement culturel État/collectivités territoriales, et nombreuses études pour les villes franciliennes), puis sur l’ensemble du territoire national, y compris les collectivités d’Outre-mer ces dernières années (études en Nouvelle-Calédonie, étude de définition de l’Agence nationale de promotion des cultures de l’Outre-mer, étude-action pour un Pôle d’excellence en matière de politique linguistique en Guyane).
Au sein de TERTIUS, il prend particulièrement en charge les dimensions stratégiques et opérationnelles des études et des processus de changement.
La formation professionnelle aux métiers de la culture représente une part importante de son activité : au CREPS de Chatenay-Malabry tout d’abord, puis, à partir de 1985, il conduit des sessions de formations professionnelles à la direction de projets culturels pour l’ANFIAC, puis pour le Centre National de la Fonction Publique Territoriale, particulièrement au sein des Écoles Nationales d’Application des Cadres territoriaux (INSET désormais) et des universités (cette dernière année, des cours au département des Arts du spectacle de l’université de Paris X en licence 2 et master pro).
La recherche, l’expérimentation, la prospective ont toujours été au cœur de sa pratique : de la recherche sur la genèse des Maisons des Jeunes et de la Culture dans l’entre-deux-guerres dans le cadre d’un séminaire de sociologie de la culture à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, qui donnera lieu à publications (1980), à la participation au comité de pilotage du programme de recherches territorialisées « culture et territoires en Île-de-France » (2004-2011) (site www.culture-et-territoires.fr), en passant par la mise au point, avec Geneviève GOUTOULY-PAQUIN, des premières études territorialisées des publics de la culture (1997) portant sur les relations qu’une population entretient avec l’offre culturelle de son bassin de vie – dont l’innovation a été soulignée par l’Observatoire des politiques culturelles à l’occasion de l’étude sur les pratiques culturelles des Grenoblois.

Geneviève GOUTOULY-PAQUIN
Psychosociologue, consultante et formatrice.
Elle est chargée de cours à l’Université de Paris 10 – département des arts du spectacle – licence et master pro. Elle est également intervenante dans les INSET (Institut national spécialisé d’études territoriales) du CNFPT auprès donc des professionnels de la filière culturelle territoriale.
Formation en sociologie, Toulouse, 1978. Formation en psychologie clinique, Toulouse, 1987. DESS de cadre pédagogique de la formation d’adultes, spécialisation : analyse des pratiques professionnelles, 1996, Paris X Nanterre. Le thème en était : Mise en place de groupe d’analyse des pratiques professionnelles auprès des équipes de bibliothèques et de médiathèques.
Ses activités professionnelles s’articulent, depuis une vingtaine d’années, dans le champ culturel, autour d’un axe composé de la formation, de l’accompagnement et de l’analyse des pratiques professionnelles et de la conduite d’études.
Dans le cadre des études, elle réalise tout particulièrement les diagnostics portant sur la relation de la population à l’offre culturelle et les attentes en la matière et elle conduit les processus de concertation et de co-production (réunions, ateliers thématiques, séminaires…).
Depuis 1996, elle propose également, en co-animation avec Claude PAQUIN, différents dispositifs de formation où les professionnels peuvent élaborer en groupe sur leurs pratiques professionnelles, les analyser en croisant les dimensions contextuelle, institutionnelle, organisationnelle et technique. Ces dispositifs ont en outre pour objectif le transfert des outils de l’analyse des pratiques professionnelles aux participants pour une application dans leur propre cadre de travail.

Collaborations

  • Me Éric BARON, avocat au barreau de Paris, est spécialiste des modes juridiques de gestion relatifs aux activités culturelles. Il est co-auteur avec Michèle BARBUT de l’ouvrage « les modes de gestion des activités culturelles » publié aux Presses universitaires de Grenoble / Observatoire des Politiques culturelles,
  • François MEUNIER, architecte-programmiste, directeur de l’agence de programmation architecturale ATTITUDES URBAINES et Léna BOUZEMBERG, directrice de projet à ATTITUDES URBAINES – Prix ACAD 2009 – Trophée Or FIMBACTE 2010,
  • Patrice CHAMINADE / Droit de regard, Arles, graphiste

Lire les archives des collaborations passées